FAITS DIVERS

Il s’agit dans cette rubrique d’étudier l’histoire locale ou d’expliciter la géographie régionale ou d’informer des actualités d’Orchies, de permettre aux internautes de découvrir des documents d’archives.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 9 mai 2020
par  M.BAERT

Quand l’Histoire rejoint l’Enseignement Moral et Civique : l’Affaire Dreyfus (1894-1906)

Ecrivain renommé, Emile Zola (1840-1902) s’engage en 1898 dans la défense du capitaine d’artillerie Dreyfus, condamné injustement à la déportation au bagne pour espionnage, par un retentissant article de presse : "J’accuse... !" (Une du journal "L’Aurore" du 13/01/1898). Véritable "coup d’éclat médiatique" selon l’historien Michel Winock.

samedi 9 mai 2020
par  M.BAERT

13 mai 1888 : Le général Boulanger se fait huer à Orchies

Dans le journal "Le Matin" du 14 mai 1888, on apprend que la veille, à Orchies, à l’arrivée du train Lille-Valenciennes, quelques cris de : ’A bas Badinguet !’ se sont faits entendre. De même, dans le journal "Le Gaulois" du même jour, on explique que lors du voyage du général Boulanger dans le Nord, à Orchies, on sifflait beaucoup. (source : http://gallica.bnf.fr) Cela en dit long sur les sentiments républicains de nos prédécesseurs.

Mais qui était donc le général Boulanger ? Pourquoi était-il perçu comme une menace pour la République ?

mercredi 29 avril 2020
par  M.BAERT

Charles Desmoutier, un député local sous la IIe et la IIIe République

JPEG - 65.3 ko JPEG - 129.4 ko Né à Coutiches en 1810, Charles Desmoutier était un riche cultivateur installé à Faumont (ferme de la Vacquerie, photographie ici à gauche). Il fut élu pour 3 mandats nationaux : "représentant du peuple" de 1848 à 1849 à l’Assemblée Nationale ; député du Nord de 1876 à 1877 et de 1881 à 1885 à la Chambre des députés.

Républicain dit "de gauche", il fit partie du mouvement des "363", lors de la crise parlementaire de 1877, contre le président monarchiste Mac-Mahon. Il occupa aussi un poste au Conseil Général du Nord pour Orchies (1850) ou pour Pont-à-Marcq (1890). Il fut également maire de Faumont de 1848 à 1852, puis de 1870 à 1902.
Il mourut dans son château du Liez à Raimbeaucourt en 1902 (qu’il possédait déjà en 1865 ; aujourd’hui Centre de soins Hélène Borel). Sa tombe se trouve toujours au cimetière de Mons-en-Pévèle (photographie ici à droite).

lundi 27 avril 2020
par  M.BAERT

11 janvier 1833 : Louis-Philippe Ier revient à Orchies

Au début de l’année 1833, Louis-Philippe Ier, "roi des Français" depuis 1830, suite à la révolution des "Trois Glorieuses", est de passage à Orchies.
S’agissait-il d’une visite nostalgique ? Souhaitait-il se remémorer des lieux connus ?
Il connaissait déjà notre ville, puisqu’en 1792-1793, le duc de Chartres parcourut la Pévèle, étant au service du général Dumouriez, le vainqueur de Jemmapes, pendant la Révolution.
Il le suivit dans sa fuite (4 avril 1793) à l’étranger, après la trahison de ce dernier...
Le nouveau prince d’Orléans ne revint en France qu’en 1814, après l’abdication de Napoléon Ier.

lundi 27 avril 2020
par  M.BAERT

6 septembre 1827 : Le roi Charles X est de passage à Orchies

Saviez-vous que Charles X, ex-comte d’Artois, frère de Louis XVI et successeur de Louis XVIII, roi de France de 1824 à 1830, était venu à Orchies en 1827 ? C’est lors d’un voyage dans le Nord qu’il se rendit dans quelques villes, comme Valenciennes, Orchies, Douai, Lille, ... avant de se rendre dans le Pas-de-Calais.

C’est lui qui aurait inauguré l’actuelle église d’Orchies (dont le clocher fut réhaussé après la Première Guerre Mondiale, car il avait été endommagé par l’incendie de 1914).

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois