FAITS DIVERS

Il s’agit dans cette rubrique d’étudier l’histoire locale ou d’expliciter la géographie régionale ou d’informer des actualités d’Orchies, de permettre aux internautes de découvrir des documents d’archives.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 30 novembre 2021
par  M.BAERT

Merlin de Douai (1754-1838), un illustre inconnu

JPEG - 139.8 ko Connaissez-vous Merlin de Douai ? La biographie de ce personnage peut servir de fil conducteur à l’étude de la Révolution Française et de l’Empire en Histoire 4ème.

Ce député du bailliage de Douai et d’Orchies aux Etats Généraux de 1789 a présidé finalement (comme l’un des Directeurs) la Première République en 1797-1799 !

C’est un personnage historique controversé : juriste reconnu, théoricien "du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes", mais aussi auteur de la funeste "loi des suspects"...

Ajoutons qu’il encouragea Napoléon Bonaparte à mener sa campagne en Egypte (1798).

mardi 26 octobre 2021
par  M.BAERT

Le monument aux morts de 1870-1871 à Orchies

JPEG - 96.8 ko Saviez-vous que, dans le cimetière d’Orchies, existe un monument "Pour la Patrie" commémoratif de la guerre franco-allemande de 1870-1871 (photographie en logo) ? C’est assez rare dans le Nord pour être souligné. Cette guerre, perdue par Napoléon III, permettant la proclamation de la III e République en France et de l’Empire allemand, nous enleva temporairement l’Alsace-Lorraine. Les journaux de la "Belle Epoque" témoignent d’un certain esprit de commémoration et surtout de revanche...

mardi 18 mai 2021
par  M.BAERT

Quand l’Histoire rejoint l’Enseignement Moral et Civique : l’Affaire Dreyfus (1894-1906)

Ecrivain renommé, Emile Zola (1840-1902) s’engage en 1898 dans la défense du capitaine d’artillerie Dreyfus, condamné injustement à la déportation au bagne pour espionnage, par un retentissant article de presse : "J’accuse... !" (Une du journal "L’Aurore" du 13/01/1898). Véritable "coup d’éclat médiatique" selon l’historien Michel Winock.

mardi 18 mai 2021
par  M.BAERT

13 mai 1888 : Le général Boulanger se fait huer à Orchies

Dans le journal "Le Matin" du 14 mai 1888, on apprend que la veille, à Orchies, à l’arrivée du train Lille-Valenciennes, quelques cris de : ’A bas Badinguet !’ se sont faits entendre. De même, dans le journal "Le Gaulois" du même jour, on explique que lors du voyage du général Boulanger dans le Nord, à Orchies, on sifflait beaucoup. (source : http://gallica.bnf.fr) Cela en dit long sur les sentiments républicains de nos prédécesseurs.

Mais qui était donc le général Boulanger ? Pourquoi était-il perçu comme une menace pour la République ?

mercredi 12 mai 2021
par  M.BAERT

Charles Desmoutier, un député local sous la IIe et la IIIe République

JPEG - 65.3 ko JPEG - 129.4 ko Né à Coutiches en 1810, Charles Desmoutier était un riche cultivateur installé à Faumont (ferme de la Vacquerie, photographie ici à gauche). Il fut élu pour 3 mandats nationaux : "représentant du peuple" de 1848 à 1849 à l’Assemblée Nationale ; député du Nord de 1876 à 1877 et de 1881 à 1885 à la Chambre des députés.

Républicain dit "de gauche", il fit partie du mouvement des "363", lors de la crise parlementaire de 1877, contre le président monarchiste Mac-Mahon. Il occupa aussi un poste au Conseil Général du Nord pour Orchies (1850) ou pour Pont-à-Marcq (1890). Il fut également maire de Faumont de 1848 à 1852, puis de 1870 à 1902.
Il mourut dans son château du Liez à Raimbeaucourt en 1902 (qu’il possédait déjà en 1865 ; aujourd’hui Centre de soins Hélène Borel). Sa tombe se trouve toujours au cimetière de Mons-en-Pévèle (photographie ici à droite).

Agenda

<<

2020

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois