10 août 1793 : un habitant du canton d’Orchies à la Fête Nationale de l’Unité et de l’Indivisibilité de la République

Dans le cadre du programme d’Histoire 4ème : "La Révolution française (1789-1799) et l’épopée napoléonienne (1799 - 1815)"
jeudi 30 décembre 2021
par  M.BAERT
popularité : 1%

JPEG - 62.7 ko
La Ière République fut proclamée le 22 septembre 1792, aux lendemains de la victoire de Valmy. Après le procès et l’exécution de Louis XVI (21 janvier 1793), c’est finalement le Comité de Salut Public (6 avril 1793) qui exerça, dans les faits, le pouvoir exécutif.

Puisque la tentative de monarchie constitutionnelle fut un échec, il fallut élaborer une nouvelle constitution, cette fois républicaine.

L’Acte Constitutionnel du 24 juin 1793 est alors précédé d’une Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen (nouvelle version de 35 articles).
Un décret du 11 juillet fixa au 10 août une fête pour célébrer la "régénération française".

JPEG - 78.9 ko JPEG - 63.2 ko JPEG - 47.6 ko JPEG - 77.4 ko

De gauche à droite : la nouvelle Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1793, source : BNF), l’Acte Constitutionnel de la Ière République (1793, source : BNF), une estampe célébrant la République (1793, source : BNF), une estampe présentant quelques-uns des monuments dressés à Paris pour cette fête républicaine (1793, source : BNF).

Le député Eugène Constant Joseph César Gossuin (né à Avesnes en 1758 et mort à Paris le 9 avril 1827), élu à la Législative puis à la Convention par le Nord, présente le 9 août 1793 un rapport émouvant sur l’attitude des habitants frontaliers dont voici un extrait ci-dessus. Notons qu’Orchies est alors, depuis mai, de nouveau occupée par les Autrichiens (source : BNF).

Dans les Archives Nationales, on trouve la "Liste des citoyens envoyés à Paris par les assemblées primaires ( = assemblées des citoyens dans les cantons) à la Fête nationale de l’unité et de l’indivisibilité de la République" du 10 août 1793. Ce livre de 286 pages fut imprimé "par ordre de la Convention Nationale". Cette fête est aussi connue sous le nom de "Fête de la Fraternité" (source : BNF).

Chaque canton de la République nomma donc des commissaires pour porter son voeu à la Convention nationale. Parmi les noms cités, on trouve celui de Philippe Ortal, représentant le canton, d’Orchies du district de Douai. On apprend en 1794, dans une lettre du Comité de Salut Public, qu’il demeure à Orchies. On notera l’envoi également par d’autres villes de délégués de clubs révolutionnaires (source : BNF).



Agenda

<<

2022

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois