1er mai 1814 : le régiment des chasseurs à cheval de Jeune Garde à Orchies

Dans le cadre du programme d’Histoire 4ème : "Le Consulat (1799-1804) et l’Empire (1804-1815)"
mardi 1er mars 2011
par  M.BAERT
popularité : 1%

Ce livre présente le 13e régiment des chasseurs à cheval et les chasseurs à cheval de la Garde qui nous intéressent ici. Il raconte les différentes campagnes militaires, notamment celles de 1814 et de 1815. Figurent ci-dessous quelques-unes des gravures présentant l’évolution de leurs drapeaux et de leurs costumes (1804, 1809, 1812, 1815). On constate l’importance des détails militaires qui permettent de distinguer les régiments sur les champs de bataille. Ci-jointe également une page de l’historique mentionnant la présence de ces cavaliers à Orchies le 1er mai 1814 (source : BNF). Napoléon affectionnait particulièrement les chasseurs à cheval, au point de revêtir la fameuse redingote verte. D’ailleurs, ils escortaient souvent celui-ci, assurant sa garde personnelle, quand ils ne chargeaient pas, sabre à la main, vers la victoire (cf. le célèbre tableau de Géricault). Enfin, pour les passionnés, vous trouverez un lien renvoyant à un site spécialisé, en bas de page, vous donnant davantage de détails sur le sujet.

JPEG - 87.6 ko JPEG - 68.6 ko JPEG - 51.5 ko JPEG - 78.8 ko
JPEG - 54.4 ko JPEG - 43.5 ko

Le régiment des chasseurs à cheval de la Garde fut créé en 1804 par décret. En 1813, suite à la désastreuse campagne de Russie, les chasseurs à cheval sont réorganisés en 2 régiments dits "Vieille Garde" et "Jeune Garde". Ce dernier, dissous sous la Restauration (Louis XVIII) en 1814, réorganisé par Napoléon durant les Cent Jours, participera à la bataille de Waterloo le 18 juin 1815 (source : BNF).

Théodore Géricault (1791-1824) est un peintre romantique célèbre pour son tableau "Le Radeau de la Méduse" (1818-1819). Mais, sa première oeuvre exposée au Salon fut, en 1812, "Officier de chasseur à cheval de la garde impériale chargeant". Ce tableau témoigne de son admiration pour Pierre Paul Rubens (XVIIe siècle) et de l’influence d’Antoine-Jean Gros (peintre des batailles sous Napoléon).

Comment distinguer les escadrons du régiment de chasseurs à cheval ? Précisons que si le chasseur à cheval Vieille Garde porte le colback de fourrure (comme l’indique le précèdent document), le chasseur à cheval Jeune Garde, quant à lui, porte le shako - coiffure cylindrique muni d’une visière - rouge qui permet de le distinguer (comme le cavalier ci-dessus représenté en logo, source : BNF).



Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois