Fiche méthode 5ème : Etudier une gravure historique

Dans le cadre du programme d’histoire en 5ème : "L’émergence du roi absolu"
vendredi 19 novembre 2010
par  M.BAERT
popularité : 5%

JPEG - 118.3 ko
La gravure est une technique de reproduction de l’imprimerie qui consiste à ciseler une plaque de cuivre, puis à enduire les sillons ainsi tracés avec de l’encre, avant de presser la plaque sur une feuille de papier pour faire ressortir le dessin. Pour analyser une gravure, on peut procéder en deux étapes :

- L’analyse externe du document ;
- L’analyse interne de la gravure.

JPEG - 45.7 ko En introduction : JPEG - 46.2 ko

On peut rappeler la définition de la gravure et souligner l’importance des images à une époque, le XVII ème siècle, où la photographie n’existait pas. C’était alors une oeuvre de commande (pour les militaires par exemple) ou le fruit d’un tirage en vue du colportage.

1) L’analyse externe du document :

- Que nous apprennent les Archives sur cette source ?

Dans ce cas précis, il s’agit d’une gravure anonyme de 1649 se trouvant au Nederlands Scheepvaartmuseum d’Amsterdam. Celle-ci représente 4 villes : Orchies, Comines, Lannoy et la Bassée. Elle est de très bonne conservation et d’assez belle facture. Elle est également colorisée et sa numérisation sur internet permet d’y voir les détails.

- Dans quel contexte cette gravure a-t-elle été faite ? JPEG - 70.9 ko JPEG - 72.7 ko

A l’époque, Orchies n’est plus française. Elle appartient aux Pays-Bas espagnols. Pourquoi ?

Suite au mariage de Marie de Bourgogne et de Maximilien d’Autriche (fin du XVème siècle), nous sommes passés dans le giron des Habsbourg. Les vicissitudes de l’Histoire ont fait le reste.

Il faut attendre la prise de Douai et de Lille par Louis XIV en 1667 (lors de la guerre de Dévolution contre l’Espagne), puis le traité d’Aix-la-Chapelle (1668) pour qu’Orchies redevienne française (voir la carte explicative ci-contre).

2) L’analyse interne de la gravure : JPEG - 113.8 ko JPEG - 119.1 ko

- On peut la décrire sommairement en plans (au premier plan la plaine et un groupe de personnages, au second plan la ville entourée de remparts et de douves, au troisième plan le ciel et des symboles) ;

- On peut détailler chacun des plans (comme dans les vignettes ci-contre) ;

- On peut essayer d’identifier les éléments du paysage qui ont changé ou disparu (l’ancienne église, l’ancien hôtel de ville, les remparts, ...) ;

JPEG - 76.5 ko JPEG - 96.1 ko
- On peut essayer de retrouver les éléments qui existent toujours (des maisons anciennes, la rue de la poterne, deviner la place d’Orchies, ...) ;

- On peut s’intéresser aux personnages (costumes, attitudes), à la technique (perspective, mise en scène), à la composition (symétrie, couleurs), aux symboles et à leurs significations (ex. : le lion des Flandres, l’importance des monuments religieux dans le dessin) ;

- Pour les plus doués, on peut comparer cette gravure avec d’autres dessins de la même époque (comme la représentation d’Orchies dans les Albums de Croy datant de 1603, sous un autre angle de vue). Quels sont alors les points communs et les différences ?

En conclusion :

JPEG - 87.3 ko JPEG - 105.3 ko On peut souligner l’intérêt d’un tel document pour l’enseignement qu’il nous apporte sur Orchies au XVII ème siècle. C’est alors une petite ville, qui, à bien des égards, ressemble à celles du Moyen-Age, avec douves et fortifications.

Pour ceux qui veulent s’entraîner, voici ci-dessous une autre gravure découverte dans les archives en ligne de la Bibliothèque municipale de Lille représentant la place d’Orchies en 1836 (... étudiée en 4ème). Vous pouvez effectuer la même démarche.



Portfolio

JPEG - 162 ko JPEG - 242.3 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois